PROJET PEDAGOGIQUE

Tout d’abord, le Collège veut accueillir l’enfant, l’adolescent dans sa
singularité. Il souhaite l’amener à se découvrir lui-même et à mieux se
connaître dans ses dimensions corporelles, affectives, intellectuelles,
sociales et spirituelles. Chaque jeune doit avoir la possibilité de découvrir
ses qualités et ses faiblesses, ses talents et ses passions afin de forger son
projet personnel d’études et de vie. En se confrontant à une formation
exigeante, il prend confiance en lui, découvre le sens de l’effort et trace le
chemin qui lui permettra de s’épanouir en tant que personne.

Dans le même temps, le Collège entend ouvrir le jeune sur le monde qui
l’entoure. Il souhaite lui en faire découvrir la variété dans un esprit
d’ouverture tant envers les savoirs et les techniques qu’envers les cultures
et les personnes. La variété culturelle, la complexité du monde et ses
mutations constantes sont résolument perçues comme porteuses
d’opportunités et de potentialités. S’appuyant sur une formation de qualité,
chaque jeune doit pouvoir trouver sa place dans le mouvement de la vie
économique, sociale et culturelle.

flat lay photography of paintings
Ne pas considérer les personnes comme elles devraient être, mais comme elles sont ou peuvent être
SAINT PIERRE FOURIER (1565-1640), Lettre aux sœurs de Nancy

brown and gray wooden tables and chairs
Dans le même temps, le Collège entend ouvrir le jeune sur le monde qui
l’entoure. Il souhaite lui en faire découvrir la variété dans un esprit
d’ouverture tant envers les savoirs et les techniques qu’envers les cultures
et les personnes. La variété culturelle, la complexité du monde et ses
mutations constantes sont résolument perçues comme porteuses
d’opportunités et de potentialités. S’appuyant sur une formation de qualité,
chaque jeune doit pouvoir trouver sa place dans le mouvement de la vie
économique, sociale et culturelle.

Enfin, le Collège désire rendre chacun des jeunes qui lui sont confiés
responsable de son action et conscient de ses conséquences. Il souhaite lui
faire prendre conscience de sa responsabilité individuelle dans le
développement de la société et du monde où il est amené à évoluer. Placé
dans une tension entre le développement d’un projet personnel et
l’ouverture au monde qui l’entoure, le jeune réalise que son implication
active dans la société est la condition de son épanouissement personnel.

La terre entière nous est un plus grand livre. 

SAINT AUGUSTIN D’HIPPONE (354-430), Lettre XLIII